Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 14:38

Cela fait un moment que je n'ai pas publié de vrai article, et celui ci n'en sera pas un non plus ! Très occupé en ce moment par la fin de ma formation en naturopathie, et par les préparatifs de ma future installation en tant que naturopathe, je n'en oublie pas pour autant de faire passer des infos sur la santé. 

 

Si vous buvez encore des sodas, si vous achetez encore de la nourriture industrielle, même bio, si vous prenez régulièrement des compléments (vitamines etc.), ou simplement si vous connaissez des gens qui le font, cette vidéo (en 2 partie) est pour vous, elle vous donnera les arguments, les infos pour pouvoir mieux informer et en parler. 

Au passage, interview réalisée par le très sérieux site d'info alternatif : Agence info libre

Lien vers la vidéo (en 2 partie) : link

Et la 2ème partie : link

 

Bon visionnage ! 

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 09:44

          "Que ton aliment soit ton médicament", cette phrase célèbre d'Hippocrate, le "père" des médecins (en occident), prononcée il y a plus de 2500 ans, est aujourd'hui remise au goût du jour par bon nombre de docteurs, praticiens de santé, coach en nutrtion... ou simples êtres humains éclairés...

 

              Les liens entre santé et alimentation, si l'on peut les deviner, ont été ou sont en train d'être prouvés et vérifiés par la sacro sainte science. Espéront qu'un jour, les médecins y seront formés (à l'alimentation santé) eux qui ont pourtant prêté serment sur le fameux texte d'Hippocrate.

 

          J'organise d'ailleurs régulièrement des journées "Alimentation et cusine saine" pour ceux qui ont la chance d'habiter près de Fontenay le Comte, ainsi que des séances individuelles de coaching

 

Le régime Seignalet


        Le docteur Seignalet, biologiste, immunologiste, pionnier en matière de greffe d'organes et de tissus, a passé trente ans à mettre au point ses théories et à tester son régime sur ses nombreux patients. Il a écrit "L'alimentation ou la 3e médecine" dans lequel il explique tout dans le détail, sa méthode, ses expérimentations, ses théories, pour chaque maladies, et que je conseille vivement car c'est une véritable mine d'or. Selon ses expériences, son régime s'avère efficace sur 115 maladies, de la polyarthrite rhumatoïde au psoriasis en passant par le diabète de type 2 et nombres de cancers.

 

jean-seignalet-l-alimentation-ou-la-troisieme-9782268074009.jpg

 

         Je détaillerais ici uniquement le régime, ou plus exactement le mode d'alimentation, car il ne s'agit pas d'un régime que l'on pourrait faire pendant quelques semaines ou quelques mois. Il s'agit de changer son mode d'alimentation. les personnes ayant guéri leurs maladies se sont vu rechuter en cas de retour à un mode alimentaire "moderne".

 

Les régles de bases sont simples : 

 

1 Eliminer les céréales et tout ce qui est fait avec. (sauf riz et sarrasin)

 

2 Eliminer les produits laitiers et tout ce qui est fait avec

 

3 Consommer beaucoup de fruits et légumes crus

 

4 Utiliser des cuissons douces (vapeur, bain marie, cuisson à l'étouffée, déhydratation), en dessous de 110 degrés et surtout éviter de cuire les gras et les protéines 


5 Supprimer tout ce qui est raffiné, transformé par l'industrie (sucre blanc, huiles raffinées, plats préparés...)

 

         Il nous reste donc tous les légumes et fruits frais, secs ou gras, les huiles de première pression à froid, riz et sarrasin, légumineuses, graines germées, et aussi les viandes qui seront consommées crues.

 

        C'est sur dernier point, à mon sens, qu'est la principale erreur du docteur Seignalet. D'ailleurs son collègue et ami, le professeur Henri Joyeux, qui a repris une partie de ses travaux et co-signé la dernière édition du livre, le signale : si le docteur Seignalet nous a aujourd'hui quitté, c'est en grande partie à cause de son goût prononcé pour un régime carné. Il allait même jusqu'à prendre des enzymes artificielles pour aider son corps à digérer ces protéines, preuve que ce n'était pas une nourriture adaptée.

 

         Jusqu'au bout, donc, Mr Seignalet nous aura enseigné ce qu'est une alimentation saine. 

 

         Je pense que cette erreur peut expliquer, peut être pas tous, mais une partie des échecs de sa méthode, et que si l'on ajoutait aux bienfaits de la méthode Seignalet les bienfaits d'un régime végétarien, la sécu pourrait dormir tranquille. 

 

         Pour ceux qui veulent en savoir en plus, je vous encourage vivement à lire le livre du docteur Seignalet, et vous pouvez aussi aller jeter un oeil ici : Association Jean Seignalet

 

 

Autres approches


 

  J'ai évoqué le régime végétarien ci dessus, je ne m'étendrai pas dessus. Je signale simplement, puisque c'est mon expérience, qu'une fois qu'on a compris que l'industrie de la viande polluait 9 fois plus que tous les moyens de transports réunis, (sans parler de la destruction des forêts due à la culture des céréales), que cette industrie a atteint un niveau difficilement qualifiable en matière de souffrance animale, que la consommation de viande porte atteinte à la santé (la science est aujourd'hui capable de le prouver : cancer, dégradation de l'intestin, acidose...), et que, à force de manger des produits sains, fruits, légumes et autres, notre goût change et la viande ne nous procure plus aucun plaisir, le choix est évident. Et je ne parle même pas de la qualité de la viande (antibio, hormones...) ni de son prix. 

 

       L'erreur, à mon avis, quand on est végétarien, est de vouloir compenser cet apport de protéines par une consommation exagérée de légumineuses, soja, céréales, et surtout de complexifier les repas, et donc la digestion, en mélangeant pleins d'aliments différents.

 

Le mythe des protéines

 

 

         L'alimentation crue, ou plutôt vivante (c'est une différence de taille, car par exemple du jambon peut être cru, cela reste malgré tout un morceau de cadavre) est également un mode de vie qui a fait ses preuves, je ne compte plus le nombres de témoignages que j'ai pu entendre ou lirer sur ce sujet, vantant le retour à la santé, une énergie retrouvée, voir découverte pour certains, un esprit plus clair...

 

        Il pourrait en outre être appelé "régime physiologique" car il est uniquement composé d'aliments que nous savons digérer : légumes crus, fruits crus, oléagineux, fruits secs, graines germées, pousses...

 

       Seignalet évoque les enzymes dans son livre, nous avons en nous des milliers d'enzymes qui servent pour la plupart à découper les aliments en molécules simples et utilisables, et en gros chaque enzyme "s'emboite" dans une molécule seulement et pas une autre, ou pas la même abimée par la cuisson. Ce qui veut dire que notre organisme ne sait pas gérer les aliments trop cuits, ou transformés par l'industrie, car il ne possède pas les enzymes pour ça. Alors qu'en fait il ? 

 

         En mon sens, le régime cru me semble encore plus efficace pour retrouver la santé, surtout chez les personnes de type sanguin ou lymphatique (voir les tempéraments hippocratiques). Les tempéraments bilieux ou nerveux devrait y aller plus doucement, miser sur les jus verts, les graines germées, et alterner avec des périodes de jeûne ou pratiquer le jeûne intermittent.

 

         Pour exemple, ce documentaire qui relate l'expérience de diabétiques qui ont vu leur "maladie" s'évanouir en 30 jours (même pas pour certains) de régime cru : Eliminer le diabète en 30 jours

 

         Je le conseillerais, pour ceux qui n'ont pas de problèmes particuliers de santé en cure de quelques jours à quelques semaines, en guise de détox. Si le 100% cru fait peur ou que l'on ne sait pas quoi manger, on peut soit comment par une détox hippotoxique (supprimer tous produits industriels, produits laitiers, toutes les céréales (sauf riz, sarrasin, quinoa, millet à la limite), et la viande) , soit chercher des idées de recette sur le net, il y en a de plus en plus.

 

        Pour creuser encore plus le sujet, je vous conseille le site d'une naturopathe célèbre : Irène Grosjean

 

        Dans le même ordre d'idée, le régime sans mucus  d'Arnold Ehret

 

        Et cet autre site qui est une mine d'or pour qui veut comprendre simplement comment son corps fonctionne et comment le régénérer, découvrez les centaines de vidéos de Thierry Casasnovas sur vivrecru.org

 

       Sur ce dernier site, vous découvrirez également les bienfaits des jus de fruits et légumes frais. Pas ceux qu'on achète en magasin, stérilisés, non, ceux qu'on fait à la maison, avec un extracteur ou une centrifugeuse.

 

       C'est une aide précieuse, là aussi, pour retrouver forme et santé. Les nutriments des jus sont directement assimilés par l'intestin, et ne demande aucun effort à l'organisme. Ils apportent une quantité de vitamines et minéraux que l'on aurait jamais pu avoir autrement, à moins de manger des kilos de fruits et de légumes. Ils sont une réponse efficaces aux personnes carencés (que nous sommes tous en mangeant "moderne") et en acidose.

 

La cure gerson, qui est une cure à base de jus de fruits guéri du cancer et de nombreuses autres affections.

 

Pour en savoir plus sur la cure Gerson : Interview Charlotte Gerson

 

Pour en savoir plus sur les jus : telechargement.jpg

 

Ou sur le site vivre cru.

 

Pour conclure sur les jus, ce documentaire édifiant d'un homme qui retrouve poids idéal et santé par une cure de jus : Gros, malade et presque mort

 

Voilà, il y en a pour tous les goûts, si je puis dire et en guise de conclusion, je donnerais mon avis sur ces régimes, pour moi un régime santé "idéal", serait une sorte de mélange de tout ça : un genre de Seignalet végétarien ajouté d'une bonne dose de cru (et même de période détox 100% cru) et de jus quotidiens.

 

 

et vous qu'en pensez vous ? 

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:54

oeil-bleu.jpg           

 

           L'iridologie, comme son nom l'indique, ce n'est pas l'étude des rideaux, mais plutôt de l'iris, c'est à dire la partie colorée de l'oeil. En observant la couleur, la texture,les éventuels signes, trous, sillons, colorations, tâches, et en recroisant ces données avec l'histoire du patient,  le naturopathe-iridologue arrive a cerner le fonctionnemnt global de l'organisme, les points faibles, les déséquilibres éventuels, l'état du système nerveux, de la colonne vertébrale, les déchets que le corps a le plus de mal à évacuer, les facteurs de risque,voir dépister certaines carences. C'est un précieux outil pour rechercher la cause de la cause de la cause du ou des troubles du patient.On y verra pas en revanche, par exemple une bronchite, ou une gastro entérite. Ce qui intéresse l'iridologue et aussi le naturopathe, ce n'est pas la maladie, c'est le patient, et son terrain.

 

               Cela permet également de proposer des conseils santé adaptés à la personne, car il existe aujourd'hui tellement de choses que l'on peut faire pour prendre soin de soi, qu'il n'est pas facile de s'y retrouver ou bien de tout essayer. Avec un bilan iridologique, vous saurez ce qui marche pour vous, et pas forcément pour quelqu'un d'autre.

 

 

oeil bleu orange

 

 

              C'est aussi un outil précieux pour le patient, car on peut dépister certains troubles ou certaines faiblesses, et agir de suite pour réduire les risques de développer telle ou telle pathologie.

 

               Concrètement, l'iridologue prend, avec un appareil spécial, une photo de chaque oeil, qu'il montre ensuite au patient sur un écran d'ordinateur. Il lui explique ensuite à quoi correspondent les signes et couleurs que l'on peut y voir, en posant des questions sur l'état de santé actuel et passé du patient. On peut également très souvent remonter quelques générations, car les troubles ou maladies de nos aieuls apparaissent souvent dans les yeux des descendants, par voie génétique. Car l'iris montre surtout des informations sur l'inné (à 80% environ).  

 

              Historiquement, l'iridologie est encore jeune, et si les iridologues s'accordent sur l'essentiel, il existe encore des petites parts d'incertitudes ou en tout cas de divergence. Ce qui peut s'expliquer par la complexité de l'être humain et par le fait que tout est lié. Les iridologues ont dressé des cartes de l'iris, comme en réflexologie, ou chaque zone est relié à une zone du corps, un organe.

 

Cartographie_R__BOURDIOL_1_1.jpg           

 

            A socochamba (l'association), nous avons un étudiant en naturopathie qui se forme à l'iridologie (formation naturopathie à Naturo-form, La Rochelle) et qui a besoin de personnes afin de "s'entrainer" et de développer cet esprit d'analyse de l'iris. Il propose une analyse globale, de "terrain", avec conseils santé personnalisés. Ce bilan iridologique est offert avec l'adhésion à l'association, (profitez en ça ne durera que le temps de sa formation !) qui de plus offre des tarifs avantageux sur les ateliers proposés par l'association. Si vous avez la chance d'habiter proche du sud Vendée, je vous invite à aller sur cette page pour en savoir plus : Les ateliers Socochamba

 

 

oeil-marron-.jpg

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 17:19

La cohérence cardiaque

 

Et si je vous disais qu’il existe un moyen simplissime pour lutter contre le stress, mieux gérer ses émotions, avoir les idées plus claires, prendre les bonnes décisions, réduire l’anxiété, l’irritabilité, l’impatience et la dépression ?  Que cette technique peut être pratiquée par n’importe qui, n’importe où, sans matériel, gratuitement ?


Le cœur n’est pas qu’une machine


La science a en effet rejoint cette croyance séculaire qui place certaines de nos émotions au niveau du cœur. L’institut Hearthmath notamment a étudié, depuis 1995,  les liens entre cerveau, cœur et émotions.  Ce qu’il faut savoir, c’est que le cœur est autonome, c'est-à-dire qu’il se contracte sans ordres du cerveau,  qu’il a son propre champ magnétique, qu’il envoie plus d’informations au cerveau qu’il en reçoit (il possèderait d’ailleurs un réseau très important de neurones faisant penser à un « mini cerveau »), qu’il produit des hormones, notamment de l’ocytocine, qui favorise, entre autre, une meilleure sociabilité, l’altruisme (« avoir du cœur »), l’attachement maternel, la résistance à la douleur, une moindre agressivité…

Le Docteur David Servan-Schreiber, réputé notamment pour avoir mis en lumière la cause psycho-émotionnelle des cancers, porte ces découvertes et sa technique dite de « cohérence cardiaque » au grand public, pour la première fois en 2003, dans son livre intitulé « Guérir ».


La cohérence cardiaque, qu’est ce que c’est ?


La cohérence, comme le défini le dictionnaire, c’est l’harmonie, l’organisation logique entre plusieurs éléments, ici le cœur (d’où « cardiaque ») et le cerveau, ou plus précisément notre système nerveux autonome ou SNA. Le SNA, comme son nom l’indique, est la partie de nous qui fait que notre corps fonctionne sans que l’on ait à s’en préoccuper et qui, en partie, nous fait dire « quelle merveilleuse machine que notre corps ! ». Il se divise en deux parties antagonistes, à la manière d’un accélérateur (l’orthosympathique) et d’un frein (le parasympathique). Ces deux parties alternent, tout au long de la journée, leur influence. Par exemple, quand on est actif (intellectuellement ou physiquement) c’est l’orthosympathique qui prend le dessus, quand on dort, que l’on se repose ou que l’on mange calmement, c’est le parasympathique. L’orthosympathique mobilise le sang pour l’action (cerveau, muscles, oxygénation), le parasympathique pour la récupération (digestion, assimilation, réparation, évacuation des toxines).  Pour schématiser un peu, les personnes nerveuses ou anxieuses ont plus souvent le pied sur l’accélérateur, et les personnes déprimées plus souvent sur le frein.

Notre cœur, même quand il bat à un rythme régulier, ne laisse jamais le même intervalle de temps entre deux battements consécutifs. Et si les contractions sont automatiques, le rythme lui dépend du SNA, constamment à la recherche de l’équilibre. Tel un équilibriste sur son fil qui penche infimement à droite puis à gauche pour ne pas tomber, notre cœur tantôt accélère, tantôt freine,  sous le contrôle du SNA.  Cela peut se faire de manière chaotique, par exemple il accélère pendant 5 secondes, puis ralentit pendant 2 secondes, puis accélère pendant 3 secondes, puis ralentit pendant 8 secondes …Un peu comme si on appuyait simultanément sur l’accélérateur et le frein. Le schéma ci-dessous montre la courbe qui résulte d’un tel fonctionnement :

 

 

 

coh-car1.JPG

 

La plupart d’entre nous sommes très souvent dans ce mode de fonctionnement, qui consomme beaucoup d’énergie  et est provoqué le plus souvent par du stress ou des émotions négatives (colère, stress, frustration…).

Mais le cœur peut aussi battre de manière cohérente, c'est-à-dire accélérer pendant 5 secondes, ralentir pendant 5 secondes, accélérer pendant 5 secondes …. Ce qui donne la courbe suivante, beaucoup plus harmonieuse :

 

 

coh-car2.JPG

 

Ce mode de fonctionnement se met en place grâce aux émotions positives (amour, joie, gratitude, intérêt pour l’autre …) mais peut aussi s'enclencher suite à la technique de cohérence cardiaque.  


Comment fait-on ?


Alors, comment s’y prend-on pour faire de belles courbes comme celle-ci-dessus ? On ne peut pas contrôler directement son cœur, par contre on  peut contrôler sa respiration, ce qui va avoir une action sur le SNA et donc sur le cœur.

Les scientifiques ont réussi à déterminer le rythme optimal pour favoriser cette cohérence cardiaque. Concrètement, il s’agit, pendant 5 minutes, de respirer à un rythme de 6 respirations par minute, soit une respiration toutes les 10 secondes, 5 secondes pour l’inspiration, 5 secondes pour l’expiration. C’est aussi simple que cela ! On essaiera bien entendu de favoriser la respiration abdominale, surtout en début d’inspiration, de trouver si possible un coin calme, mais on peut très bien aussi le pratiquer dans une file d’attente, dans les embouteillages, à son bureau … On évitera de croiser les jambes ou les bras,  et on essaiera de se tenir droit, assis, ou debout, voir allongé. On peut aussi fermer les yeux si on le souhaite.

Le tout est donc de trouver le bon rythme ! Pour vous y aider, il existe plusieurs possibilités : au début, on peut s’aider de ces vidéos que l’on trouve sur Youtube en tapant « cohérence cardiaque » et où l’on respire en suivant une balle qui monte et qui descend en rythme.  

Mais le mieux, pour avoir testé, c’est de se faire un minimum confiance, et de simplement compter 30 respirations en ralentissant un peu son rythme habituel. On pourra éventuellement compter mentalement les secondes pour avoir un rythme régulier. Cet exercice, pour un effet optimal, est à pratiquer 3 fois par jour, par exemple au lever, en milieu de journée, et à la fin de votre journée de travail. Une ou deux séances quotidiennes peuvent bien entendu avoir également des effets bénéfiques. Cet exercice est également une excellente façon de retrouver le calme avant une séance de méditation ou de yoga.

Pour en apprendre un plus, et découvrir l’astuce de David Servan-Schreiber pour garder le bon rythme, je vous conseille d’aller voir sur Youtube la série de 4 vidéos (4/5 minutes chacune) où il explique en direct à une de ses patientes ce qu’est la cohérence cardiaque. Voici la première link . Vous trouverez les autres en tapant « cohérence cardiaque + démonstration, ou contrôle ou auto-contrôle ».


L’importance des émotions positives


Nous avons vu plus haut l’importance des émotions positives dans la régulation et la cohérence du rythme cardiaque. Pour renforcer les effets de l’exercice, je vous suggère d’exprimer mentalement de la gratitude. La gratitude est l’émotion positive la plus facile à ressentir « sur commande », il suffit simplement de remercier qui vous voulez, ce que vous voulez, sincèrement,  selon vos croyances, votre histoire, par exemple remercier  la nature ou votre Dieu pour le fait d’être en vie, pour être entouré de gens qui vous aiment, se remercier soi même ou ses parents d’être devenu ce que l’on est ou de faire ce que l’on fait, bref prendre conscience, pour une fois, de ce que l’on a.

Selon les personnes, les bienfaits peuvent apparaitre le jour même ou mettre 2 ou 3 jours à se « manifester », à vous d’y être attentif. Les premiers sont le calme et la sérénité, moins d’irritabilité et/ou d’impatience, une pensée plus claire. Vous vous rendrez compte au fur et à mesure que vous êtes moins vulnérables au stress, que vous contrôlez mieux certaines émotions. Le stress agissant négativement sur beaucoup de paramètres physiologiques, la sérénité aura l’effet inverse, pour en citer quelques uns : augmentation de la production de sérotonine, amélioration du système immunitaire, baisse des inflammations, meilleur contrôle du taux de sucre… Bref, tout est lié dans notre bel organisme et la pratique quotidienne de la cohérence cardiaque va influer favorablement notre santé et notre psychisme.  Elle sera donc un très bon complément à tout traitement, quel qu’il soit, pour aider notre corps à guérir.

 

Sources :  

Site de l’institut Heartmath : link

Vidéos de David Servan-Schreiber (4) : http://www.youtube.com/watch?v=LzjfH6GUoN0

Pour aller plus loin : « Guérir » de David Servan-Schreiber  2003 et « Cohérence cardiaque, nouvelle technique pour faire face au stress » du docteur Charles Cungi et de Claude Deglon, éditions Retz

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 11:56

        C'est tout à fait possible ! C'est même souhaitable quand on sait que les vaccins anti-grippe sont quasi-inefficaces et que l'on connait les ravages des anti-biotiques, pris à répétition, sur l'organisme.

 

          En effet, les antibiotiques, comme leur nom l'indique sont contre (anti) la vie (biotique), ils tuent les bactéries (pas les virus !) qu'ils croisent sans dictinction aucune, alors que certaines, notamment dans l'intestin, sont essentielles et contribuent au bon fonctionnement du système immunitaire. En gros, dans l'objectif de tuer LA bactérie qui vous rend malade, pour être sûr de l'avoir, on les tuent toutes. Les antibiotiques affaiblissent donc le système immunitaire, (un comble !) et si vous n'y faites rien, vous allez ensuite beaucoup plus facilement "attraper" d'autres bactéries, reprendre des antibiotiques et ainsi de suite. Une solution : après un traitement d'antibiotiques, repeuplez immédiatement votre flore intestinale en mangeant des probiotiques comme des légumes lactofermentés (choux rouges, carotte ...en magasin bio), et des prébiotiques (des fibres) que l'ontrouve notamment dans les bananes, les topinambour, les poireaux... Il existe aussi des laits végétaux (d'amande ou autre) enrichis en probiotiques et des compléments.

 

     En ce qui concerne les vaccins, plusieurs études fiables (donc non financées par les fabricants de vaccins) prouvent que depuis l'introduction des vaccins anti grippe, la mortalité due à la grippe n'a pas baissée, elle aurait même augmentée légèrement. De plus, pas loin de 200 à 300 virus provoquent les mêmes symptômes que la grippe et le vaccin ne vous en protège donc pas, le vrai virus de la grippe ne représente que 10% en moyenne des cas dits de grippe.  De plus, les fabricants doivent prévoir à l'avance quelle souche de grippe sera présente l'hiver suivant, il en existe tellement qu'ils se trompent en moyenne une fois sur deux... De plus, les personnes agées, qui sont la cible privligiée des campagnes de vaccination sont à un âge où la réaction attendue du corps après la vaccination (fabrication d'anticorps) est très faible, voir inexistante chez certains.  De plus, les adjuvants, de plus.... 

 

Les solutions naturelles qui suivent sont efficaces dans la plupart des cas.

 

       N'allez voir un médecin que dans les cas suivants

  • Fièvre de plus de 38,9°C ;

  • Mal aux oreilles ;

  • Douleurs autour des yeux, surtout si vous mouchez une substance verte ;

  • Respiration courte et toux persistante et incontrôlable ;

  • Toux persistante et crachat de glaires jaunes et vertes.

 

Prévenir

 

      La meilleure défense, c'est un système immunitaire sain, car les virus, les bactéries, il y en a partout, tout le temps ! Il ne suffit donc pas d'avoir été en contact avec un virus pour être malade, il faut aussi avoir un système immunitaire défaillant.

 

Comment renforcer son système immunitaire ?

 

        Tout d'abord, la base : les "4S" : Pas de Stress, du Sport (ou exercice), un bon Sommeil, une dose suffisante de Soleil (en hiver une cure de vitamine D peut éviter bien des petits soucis). On pourra se référer à mon article Conseils santé qui ne coûtent rien , où j'aborde les thèmes de la respiration pour chasser le stress, des bienfaits de l'exercice, comme la marche au moins une demi heure par jour, ou encore de vitamine D. Pour le sommeil, essayez d'avoir des heures de coucher et lever régulières, de trouver votre temps idéal de sommeil, essayez dans la mesure du possible de vous réveiller naturellement sans réveil ou à la limite en douceur. On peut aussi pratiquer la sieste (pas plus d'une demi heure) pour compenser une nuit trop courte.

 

        Il existe aussi d'autres moyens de se renforcer grâce notamment aux vitamines et autres apports nutritionnels.

 

         La vitamine D est fondamentale, elle vous sera apporté par le soleil, (est on souvent malade en été ?) on peut en trouver aussi dans l'alimentation comme par exemple dans les poissons gras,(saumon, hareng, maquereaux, sardines) mais ce n'est rien comparé à la dose que vous apporte le soleil. En hiver, les ondes du soleil ne sont plus assez puissantes pour permettre à la peau de fabriquer de la vitamine D, on peut alors avoir recours à un complément en vitamine D3, à hauteur de 1000 à 2000 UI/jour.

 

        La vitamine E aide le système immunitaire à rester jeune, ceci est valable pour tous et d'autant plus après 60 ans. On en trouve principalement dans les oléaginaux (noix, amandes ...), les huiles végétales, les céréales complètes et les légumes à feuilles vertes (salades, épinards, blettes...)

 

        La vitamine C joue plusieurs rôles importants dans l'organisme, notamment celui de renforcer le système immunitaire. On peut en prendre environ jusqu'à 400 à 500mg/jour en prévention, on augmentera la dose en cas d'infection, éventuellement en prenant des comprimés en plus, pensez donc à en avoir chez vous. Préferez tout de même les vitamines naturelles (contenues dans les fruits, ou l'acérola)) aux vitamines de synthèse. Par exemple le jus d'un citron en apporte 50mg, un kiwi 80mg, une orange 55mg, une clémentine 40 mg, les autres fruits et les légumes en possèdent en moyenne autour de 20mg/100g, et le grand gagnant : le persil avec 200mg/100g ! Saupoudrez donc tous vos plats de persil, en plus c'est délicieux ! Le "Miamofruit" (inspiré d'une recette de France Guillain) peut aussi être intéressant ...Dans vos sauces, remplacez le vinaigre par du jus de citron... Evitez les jus de fruits du commerce souvent trop riches en sucre, préferez les vrais jus de fruits.

 

       Les polyphénols et les phénols (ou flavonoïdes et catéchines pour les plus connues), ce sont des substances naturellement présentes dans les fruits et légumes, bourrées d'anti-oxidants et qui sont à la fois des antibiotiques naturels, détruisant seulement les bactéries nuisibles (mais pas les bonnes) et des anti-virus. On les trouve surtout dans la canneberge (cranberries), les pommes, les poires, le raisin (noir), le vin (rouge), le thé vert, le chocolat (!), les pistaches, les abricots, le citron...On peut aussi, en prévention, faire une cure à base d'extrait de pépins de pamplemousse, qui en regorge,  j'en reparle plus bas.

 

         L'ail est également très bénéfique pour éviter les infections ou virus du genre grippe ou rhumes, car lui aussi est  plein de polyphénols, de plus il stimule le système immunitaire. On a vu son cours en bourse monter en flèche, lors de la crise de la grippe h1n1 : les chinois en consommaient pour se protéger. Dès les premier symptômes, on peut en prendre de 1 à 2 gousses 2 à 3 fois par jour. (éventuellement avec un peu de miel pour le goût, penser à bien l'écraser ou le couper en tout petit et le laisser 10 minutes environ à l'air libre avant de le consommer, cela libère plus de substances bienfaitrices.

 

         La gelée royale, c'est ce que mange la reine des abeilles, et qui lui permet de vivre si longtemps, et d'être beaucoup plus grosse que les autres. Mais je vous rassure en manger, vu les quantités, ne fais pas grossir ! C'est un complément alimentaire très riche en nutriments de toutes sortes (vitamines, oligo éléments ...). Une cure à l'automne et une avant le printemps peut s'avérer efficace. Préferez les ampoules vendues en pharmacies plutôt que les comprimés ou "miels à la gelée royale" vendues en grande surface, le dosage n'est pas du tout le même ! Au moins en pharmacie, vous en avez pour votre argent. Toutefois si vous avez un régime alimentaire sain et un bon apport de vitamine D vous pouvez faire l'impasse sur la gelée.

 

Et enfin, les huiles essentielles peuvent nous aider également, notamment par exemple le ravintsara ( à ne pas confondre avec le ravensare), en cure de 3 semaines, en mettre 2 ou 3 gouttes sur la plante de pieds, et/ou sur l'intérieur des poignets. A faire surtout en période d'épidémie, ou par exemple avant de rentrer dans un espace rempli de gens (métro, travail, école, magasins...), le ravintsara est un puissant tueur de virus et a donc un effet protecteur. L'huile essentielle de Laurier noble possède à peu près les mêmes propriétés. Ces 2 huiles sont aussi très utiles dans la phase guérison.

 

L'échinacée est une plante qui booste le système immunitaire. Elle peut être utile dans cette période. A éviter toutefois si l'on est allergique (à quoi que ce soit) ou si l'on souffre d'une maladie auto immune (troubles relevant d'un système immunitaire déréglé et trop réactif, inutile donc d'en rajouter !)

Voila, ça fait pas mal de choses, bien sur, inutile de faire tout ça en même temps, on peut alterner, tester. Moi par exemple je fais 2 ou 3 cures de ravintsara + de la vitamine D tout l'hiver. Et bien sur, il faut aussi une hygiène de vie correcte, sinon, il n'y aura pas de miracle !

 

Guérir

 

Que faire donc, si malgré tout, vous contractez une grippe ou rhume ? 

 

          Tout d'abord, sauf pour les cas cités plus haut, ne vous précipitez pas chez le docteur ! ( à moins de vouloir un arrêt de travail ;) ) et ne vous jetez pas sur vos médicaments de l'année dernière...il y a d'autres moyens plus efficaces et moins coûteux (et plus naturels).

 

          Ne pas faire baisser la fièvre ! (sauf au dessus de 39°) Ce n'est peut être pas très agréable, mais la fièvre est une réaction de votre corps pour s'auto-soigner car à cette température les cellules chargées de l'élimination des "intrus", notamment celles du foie,  sont plus efficaces. Si vous la faite baisser (ne vous bourrez pas de Doliprane ou autre) vous allez rester malade plus longtemps. Attendez simplement un jour ou deux qu'elle baisse toute seule et couvrez vous bien, restez au lit s'il le faut. Faites confiance à votre organisme ! et reposez vous ! On peut même conseiller s'il n'y a pas de fièvre bien entendu, de simuler un état fiévreux et ainsi aider à l'élimination des microbes en posant simplement une bouillote (pas brulante !) par dessus une serviette humide et chaude, le tout par dessus votre foie (pour rappel sous les côtes les plus basses, côté droit) cela aura également pour effet de faciliter son travail de digestion et de dépollution de l'organisme, on peut le faire aussi quand on est pas malade, après un repas, afin de mieux digérer. On peut aussi prendre un bain chaud, ou même un bain de pied chaud.

 

         Manger léger, voir ne mangez pas !  surout si la faim n'est pas là, ne vous forcez surtout pas. Votre organisme à mieux à faire que de digérer ! On ne vente plus les bienfaits du jeûne, même de courte durée. Les animaux jeûnent spontanément quand ils sont malades. Evitez surtout les aliments qui incite votre corps à produire du mucus, c'est à dire les produits laitiers et les sucres raffinnés, voir certains féculents (en gros , les sucres à charge glycémique élevée) 

 

        Augmentez la dose de vitamine C. Eventuellement en consommant plus d'agrumes, kiwis ou persil, mais ce sera plus simple en prenant des pastilles, ou des comprimés (préferez celle avec de la propolis) pour monter à environ 1g/jour. Evidemment que du naturel (acérola par exemple), les molécules synthétiques n'étant pas reconnues par l'organisme, elles ne font que rajouter de la pollution, en plus la vitamine C synthétique est réputée perturber le sommeil si prise après 16h, la vitamine C naturelle non. Attention par contre de prendre des petites doses tout au long de la journée pour que votre corps puisse l'assimiler. Une trop grosse dose prise d'un coup sera rejetée et ne servira donc à rien. 

 

La vitamine D aussi, à 2000 UI/jour, voir plus (l'organisme en consomme en moyenne 5000 UI/jour, ne vous fiez pas aux doses recommandées officiellement, elles sont ridiculement basses)

 

       Prendre le plus tôt possible après apparition des symptômes de l'extrait de pépins de pamplemousse (se trouve en magasin bio ou pharmacie) à raison de 20/30 gouttes selon votre poids, dans un peu d'eau toutes les 2 ou 3 heures. Comme j'en parlais plus haut, c'est bourré de polyphénols, c'est à la fois un antibiotique "intelligent" et un antiviral. Selon des études scientifiques récentes, qui ont voulu comparer son efficacité par rapport à 30 antibiotiques différents, l'extrait de pépins de pamplemousse est sorti vainqueur à chaque fois et parfois même loin devant en terme d'efficacité et en nombre de jours de maladie (les patients guérissaient plus vite, c'est sans doute aussi lié au fait que l'epp ne ravage pas la flore intestinale). Il coûte un peu cher à l'achat mais comme on en prend que quelques gouttes, il dure très longtemps. Pour l'avoir testé moi même cet hiver, je peux vous dire que si le goût n'est pas top (j'ai jamais aimé le pamplemousse !) c'est en revanche très efficace. En prendre jusqu'à disparition des symptômes. Peut se trouver sous l'appelation citrobiotque ou citroplus. En savoir plus.


      Il existe aussi le chlorure de magnésium, qui ne coute pas cher du tout et est parait il très efficace, ou l'échinacée, en teinture mère, qui stimule le système immunitaire. A prendre toutes les 2 ou 3 heures. En cas de crise aigue (opposé à "chronique"), il vaut mieux diminuer les doses mais rapprocher les prises. Il est possible aussi de prendre des huiles essentielles pour ceux qui s'y connaissent.

      Les huiles essentielles, également sont très efficaces, mais plus délicates à utiliser j e conseille de se procurer des ouvrages sur le sujet, notamment les livres de Danièle Festy.

      En cas de gorge irritée (ca fait mal quand on avale), faire des gargarismes, plusieurs fois par jour, avec de l'eau chaude et du jus de citron. Ensuite prendre une petite cuillérée de miel pour adoucir. Des infusions à base de thym sont également bénéfiques. Moi j'y rajoute du citron et du miel. A faire également en cas de toux, surtout le miel. Il existe aussi ce remède qui a l'air efficace mais que je n'ai pas testé : phytothérapie: sirop de navet: acheter des navets frais. en râper un et lui ajouter autant de sucre que de navet râpé. Laisser en contact une journée (ou une nuit) et faire boire une cuillérée à soupe à l'enfant. En repréparer à l'avance...mais la toux sera calmée très rapidement. Le jus de navet contient du soufre qui vient renforcer les cellules épithéliales des bronches qui perdent du soufre lorsqu'on tousse.

  Pour ceux qui connaissent les huiles essentielles, je conseille de mettre 4 gouttes de romarin à verbénone dans une cuillère de miel et que l'on plonge ensuite dans de l'eau chaude. Bien remuer et faire des gargarismes avec. Super efficace.

 

      Pour le nez bouché, il existe plusieurs choses à faire :

 

         On peut déjà humidifier l'air de sa chambre afin de dormir mieux car on respire mieux dans un air pas trop sec. Pour ce faire plusieurs solutions : la plus simple consiste à faire sécher son linge dans sa chambre, à défaut on peut aussi déposer sur le sol une bassine pleine d'eau chaude (ou sur le radiateur si c'est possible, attention au plastique !) avant de se coucher, ou encore vaporiser dans l'air un peu d'eau à l'aide d'un vaporisateur, genre produit pour vitres.

 

             Les inhalations fonctionnent bien également. Faire bouillir de l'eau, verser dans un bol, y rajouter ensuite du vinaigre de cidre ou 5 à 6 gouttes d'eucalycptus radiata ou globulus(huile essentielle) se mettre au dessus avec une serviette par dessus pour éviter les déperditions, fermer les yeux et y rester 10/15 minutes. L'eau chaude seule fonctionne aussi, ça décongestionne les sinus.

 

            Autre chose, se masser les sinus. Ce n'est pas ça qui vous débouchera durablement le nez, mais ça fait du bien, et ça débouche quelques instants, c'est un petit plus dans le processus de guérison. Masser les ailes du nez, la partie juste sous le nez (la moustache pour vous messieurs), les pommettes (notamment les points à la croisée d'une ligne imaginaire venant du centre de la pupille et d'une autre venant des narines), le front, le point entre les yeux, le contour des yeux.

 

          Si les bronches sont prises, s'entourer pendant 20 minutes d'une serviette chaude et humide (43°C) mais non brulante et se mettre sous la couette. réchauffer la serviette régulièrement, toutes les 5 minutes. Rajouter du gingembre rapé dans l'eau pour renforcer l'effet. On peut aussi se masser la poitrine et le dos avec un mélange d'huile essentielle d'eucalyptus radiata (ou de ravintsara) et de niaouli (ou de tea tree) dilué dans de l'huile végétale. 

 

        En cas de glaires jaunes/vertes, faire appel à un medecin pour des antibio, ou mieux aller voir un bon aromathérapeute ou naturopathe qui vous conseillera.

 

      Se faire plusieurs tisanes de thym par jour, on peut y ajouter du gingembre et/ou de la cannelle pour renforcer l'effet fluidifiant des mucosités.

 

       Autres conseils : aérer la maison, notamment la chambre (une demi heure pendant la journée), changer vos mouchoirs souvent, lavez vous les mains régulièrement, si il n'y a pas de fièvre, un peu d'exercice peu faire du bien, prenez ensuite un bon bain (ou douche à défaut) chaud. Arrêtez de vous dire "je vais encore être malade cet hiver" car si vous le faites, vous risquez fort d'avoir raison ! Le mental a un rôle plus important qu'on ne le croit dans l'apparition ou la guérison des maladies. Et bien sûr reposez vous !

 

        Si vous connaissez d'autres trucs sur le même thème, n'hésitez pas à les laisser en commentaire ci dessous.

 

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:04

           C'est bien entendu le jeûne, pratique plusieurs fois millénaires, présente dans presque toutes les civilisations sauf notre monde occidental moderne, (aucun profit à en tirer pour l'industrie, bien au contraire) où il est même répandu l'idée que cela pourrait être nocif pour la santé. Idée fausse bien entendu, tous ceux qui l'ont pratiqué vous le diront, moi le premier !

            Le jeûne est au contraire un formidable "outil" de guérison et de prévention des maladies. N'avez vous jamais observé un animal malade ? Il ne mange rien et au bout de quelques jours se porte mieux. Le corps, non occupé à digérer, se consacre donc à 100% à éliminer les déchets, toxiques et autres bactéries. D'ailleurs quand on est malade, on a en général pas très faim, et on ferait mieux d'écouter son corps plutôt que sa tête !

      Et pour les plus sceptiques, voici quelques exemples d'expériences scientifiques menées sur le jeûne : Expériences scientifiques sur le jeûne

          Pour vous dire la puissance du processus, certains des premiers pompiers à être arrivé sur les lieux de la catastrophe de Tchernobyl ont pu être soignés de la sorte. Au bout de quelques jeûnes, 5 selon mes sources, ils ne présentaient plus aucun symptôme d'irradiation. Cela a son importance quand on sait que les essais nucléaires du siècle dernier ont bien plus irradiés la planète que Tchernobyl et Fukushima réunis.

 

         Des cas de cancer ont également pu être soigné de la sorte, et même le journal "Le Monde" a écrit un article (certe un peu frileux quand même mais bon, c'est toujours ça !) sur ce sujet : Le jeûne, nouvelle arme contre le cancer ?

 

          Les rares contre-indications à un jeune long sont pour les personnes déjà très maigres, diabétiques, épileptiques, dépendantes de médicaments, toxicomanes, greffées, possédant un stimulateur cardiaque, en phase terminale de certaines maladies, ou ayant un cancer généralisé. Le jeûne faisant appel à la force vitale de chacun, si celle ci est très faible, mieux vaut choisir une technique de détox plus douce. (bain dérivatif, détox du foie, cures de fruits ou de jus, monodiètes, jeûnes courts ou intermittents...)

 

         Les bien-faits eux sont multiples : nettoyer son corps de tous les toxiques ingérés (et ce n'est pas ce qui manque sur notre planète !)  retrouver un poids "normal", gagner en énergie et en lucidité, se recentrer, développer sa volonté,  voir la vie (et l'alimentation) différemment ...

 

        Yannick Noah par exemple, le pratique depuis longtemps déjà ; voir son avis

 

 

heureux.jpg

 

 

En quoi consiste le jeûne ?

 

        Il s'agit tout simplement de ne pas manger pendant un certains temps (de quelques heures à quelques semaines), mais de boire de l'eau, tisanes et bouillons de légumes si on le souhaite(tabac, alcool, médicaments sont évidemment également proscrits).

 

        Plus la durée du jeûne est courte, plus on peut  le pratiquer souvent. Exemple : un jeûne de 24 heures peut s'effectuer toutes les semaines (jeûne hebdomadaire), un de 40 heures tous les 15 jours, un de 7 jours ou plus tous les ans ou deux fois par an ....


       Le docteur Dewey s'est rendu célèbre, entre autre, par son régime des 2 repas. Il s'agit simplement de sauter le petit déjeuner, grand sacrilège vous répondront les diététiciens et autres médecins, qui au passage ne sont pas formé à la nutrution mais effrayé à l'idée de sauter le moindre repas. Par son expérience, le docteur Dewey prouve tout le contraire, et nombre de ses patients en ont ressenti les bienfaits, sans subir la faim (sauf peut être les 2 ou 3 premiers jours, il suffit alors de boire un verre d'eau et ça passe) même des "travailleurs de force" (travail dans les champs). Cette simple et saine habitude peut par exemple suffir à réguler le taux de cholestérol, de triglycérides, retrouver un poids de forme, augmenter son énergie, ralentir le viellissement, réguler son taux de sucre, diminuer l'inflammation... Pour en apprendre plus, je vous renvois vers ce blog d'un confrère : La santé par la nature

 

       Plus la durée du jeûne est longue, plus l'effet détoxifiant est fort. Toutefois, il est recommandé de commencer doucement. 

 

        Un jeûne ou une cure "Dewey" peut se faire à n'importe quel période de l'année, on pourra par exemple préférer les changements de saison pour renforcer son système immunitaire. Il est aussi fortement conseillé juste avant de concevoir un enfant (pour l'homme comme pour la femme). Une des pratiques les plus courantes consiste à effectuer une semaine de jeûne deux fois par an. Selon l'expérience et le temps disponible, on peut aussi faire plus.

 

        Je parlerai surtout ici des jeûnes les plus courts ( 24 et 40 heures) pour vous permettre de commencer en douceur, car  cela vous permettra de vous débrouiller et d'expérimenter seul, alors qu'un jeûne d'une semaine par exemple, nécessite une descente alimentaire (on supprime peu à peu certaines choses de l'alimentation) et une reprise adaptée. De plus, je pense qu'il ne faut pas se lancer seul dans un jeûne d'une semaine, mais être encadré, surtout la première fois, ou au moins entouré, et le faire dans un environnement calme, reposant et sans tentation alimentaire.

 

       Je ne parlerai pas non plus des jeûnes de 3 ou 4 jours, car je pense que quand on a réussi à passer les premiers jours, on a fait le plus dur alors autant faire au moins une semaine.

 

        Je vous donne donc ici le site de la personne avec qui j'ai effectué mon premier jeûne d'une semaine, sympathique et bienveillante, pleine de connaissances naturopathiques et nutritionnelles : jeûne et randonnée

 

         Pour ceux qui seraient sceptiques sur l'alliance entre jeûne et randonnée, je précise que quand on jeûne, si on dispose de moins de sucre rapide dans le sang et qu'il faut donc éviter les efforts brefs et intenses, on dispose en revanche de plus d'énergie globalement, car en temps habituel, la digestion nous "pompe" un tiers de cette énergie.

Si l'on veut éviter les insomnies, et aussi limiter la fonte musculaire, il est fortement conseillé de pratiquer des activités douces, comme le yoga et la marche.

 

        Pour ceux qui voudraient en apprendre plus, je conseille ce très bon livre d'Alain Saury : Régénération par le jeûne

 

 

Pratiquer un jeûne de 24 heures 

 

        

        C'est le plus court, si on excepte la cure Dewey (voir plus haut), on peut le faire une fois par semaine ou tous les 15 jours. Il consiste à manger légèrement le midi, par exemple des fruits serait l'idéal. Ensuite on ne mange ni le soir, ni le lendemain matin,  juste de l'eau, éventuellement une tisane mais sans sucre ! On remange normalement à midi, en mastiquant bien.

 

          On offre ainsi un cours repos à son système digestif et un "dépoussiérage" léger. Peut servir d'entretien après un jeûne plus long, ou de première expérience. Pour une pratique régulière, effectuer ce jeûne toujours le même jour afin d'habituer le corps (qui aime bien ses petites habitudes).

 

        Pratiquer un jeûne de 40 heures

 

 

      Peut se faire tous les quinze jours ou toutes les trois semaines. On démarre comme pour un petit jeûne de 16 heures, sauf qu'on tient un jour de plus. La reprise doit être plus douce : manger légerement le midi et le soir du jour de la reprise. S'applique idéalement pour quelqu'un qui travaille en semaine : on mange des fruits le vendredi soir et on reprend doucement le dimanche midi. On peut éventuellement l'allonger pour un faire un jeûne de 48 heures en prenant son dernier repas le midi (léger) au lieu du soir.

 

     L'idéal est donc de choisir une période de non travail pour pouvoir être au calme. On peut y associer des activités douces comme le yoga, la méditation, la marche à pied...

 

     On évitera éventuellement les repas copieux (viandes, alcool ...) dans les deux jours qui précèdent afin de réduire les désagréments possibles occasionnés par l'élimination des toxiques.

 

      Il convient bien entendu pour ces deux jeûnes de se passer également de tabac, médicaments, alcool ...

 

      Il peut survenir, surtout la première fois, quelques symptômes comme un mal de tête, mal au coeur ou éruptions cutanées. Pas d'inquiétude, tout cela est normal et varie selon les individus et leur degré d'intoxication. C'est simplement signe que le corps évacue les toxiques. Ne surtout pas prendre de médicaments ! Buvez suffisamment d'eau pour permettre à votre corps d'éliminer (l'urine doit être très lègerment colorée, pas plus). Pour le mal de crâne, se faire des inhalations de vinaigre de cidre, ça soulage un peu, ou prendre une douche chaude, ou encore faire un bain de pied dans de l'eau chaude, sinon une nuit de sommeil et c'est passé. Pour le mal de coeur, prendre 50 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse diluées dans un peu d'eau. (se trouve en magasin bio), ça soulage le foie qui travaille dur pour éliminer ! Si des boutons surviennent, ils disparaitront d'eux mêmes en quelques jours. Pour un jeûne plus long, ces symptômes apparaissent surtout au début, les deux premiers jours. Le troisième jour, on est assez fatigué, et ensuite tout va mieux, on se sent plus léger. Il est possible également d'avoir un peu plus froid que d'habitude, ou quelques vertiges en se levant le matin, pensez simplement à vous couvrir un peu plus, et à ne pas vous lever brusquement. Un peu de yoga, ou au moins quelques respirations amples permettent d'avoir l'énergie pour commencefr la journée. 

 

 

      Pour ceux qui peuvent avoir peur, je conseille la lecture de livres comme "Le jeûne" de Shelton ou bien "Le retour de la santé par le jeûne" du docteur Bertholet. 

 

Et enfin,  n'hésitez pas à me faire part de vos expériences ci dessous 

 


Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 11:15

 

            Voici une page pour répertorier une bonne quantité de trucs tous bêtes, pleins de bon sens et accessibles à tous, c'est à dire gratuits. Je vous invite d'ailleurs à en rajouter en commentaire sous cet article ou bien à partager vos expériences.

 

 

soleil-prendre-soin.jpg

 

 

            Pour commencer :  prendre le soleil !  au moins 30 minutes par jour, quand la météo le permet. En effet s'exposer au soleil (évidemment on évitera les heures les plus chaudes en été et les trop longues expositions, c'est comme tout il faut savoir doser !) permet à votre peau de fabriquer de la vitamine D. A noter tout de même que selon les régions, en hiver, les ondes lumineuses ne permettent pas à notre peau de fabriquer de la vitamine D. Par exemple à la latitude de Paris, cette période court de mi octobre à début avril, plus on descend plus cette période se rétrécie, et vice versa. Il convient alors de prendre des compléments de vitamine D3. On peut aussi en trouver mais en toute petite quantité dans les poissons gras (saumon, hareng, maquereaux, sardines),le beurre ou le foie., la principale source restant le soleil. 

 

           Cette vitamine est essentiel pour la santé, des études scientifiques tendent à prouver qu'elle permet de lutter contre beaucoup de troubles ou maladies : maladies cardio-vasculaires, différents types de cancer, rachitisme (très bonne pour les os) , dépression ...Une étude de 2009 précise même que "un apport suffisant en vitamine D réduit le risque de décès de 77%, toutes causes confondues"

N'avez vous jamais remarqué que l'on se sent de meilleur humeur un jour ensoleillé ? Ce phénomène n'est pas que psychologique ! En apprendre plus : Vitamine D : la superstar des vitamines


La seule chanson à ma connaissance sur la vitamine D ;)  : Vitamine D par Flo 
           
             
                    Bien mastiquer les aliments, cela va de soi, mais beaucoup de personnes (moi le premier !) mangent trop vite. Il ne s'agit pas juste de mâcher un peu, il faut "boire les solides et mâcher les liquides". Une bonne mastication réduit le travail de l'estomac de moitié, et donc fatigue moins l'organisme. Cela évite que des portions insufisamment machées et donc insufisamment digérées pourrissent dans l'intestin et entrainent ainsi différents troubles. Pour ce faire, préferer les petites bouchées, réduisez en liquide ou en bouillie tout aliment solide et insalivez les aliment liquides ou en purée. En plus d'être bon pour la santé, cela permet de prendre plaisir à manger car on sent alors beaucoup mieux le goût des aliments. Cela permet également de manger moins car la satiété arrive plus vite. Rappelez vous que ce qui profite à votre organisme n'est pas ce que vous mangez, mais ce que vous assimilez.

 

 

          Avoir une activité physique régulière, voir quotidienne , si possible douce comme la marche, le yoga, la danse, le jogging, au moins 20 à 30 minutes 3 fois par semaine. C'est bon pour éliminer, pour le moral, des études ont montré qu'en cas de dépression ou anxiété, avoir une activité physique régulière est plus efficace que la prise de médicaments (prozac, antidépresseurs, anxiolytiques...) et les effets secondaires sont assez différents ! 

Les possibilités sont variées : jogging, sports colectifs, individuels, arts martiaux, vélo, danse, yoga, un peu de gymnastique, ou tout simplement bouger !  Eviter surtout de rester trop longtemps assis et profitez du moindre prétexte pour marcher un peu, et lisez ceci : être assis tue

 

tous-pareils.jpg

 

                  Sommeil de qualité et repos sont indispensables, surtout pour ceux qui ont du mal à s'arrêter et ont un emploi du temps surchargé. Ils sont nécéssaires à la bonne élimination des toxines et la restauration du corps (qui se fait principalement la nuit). Ils permettent au système nerveux de ne pas s'épuiser et aux glandes surrénales, celles qui nous permettent de réagir aux stress, de fonctionner correctement.

 

               Manger moins. Il est prouvé qu'un apport calorique trop élevé nuit à l'espérance de vie. Eviter de se resservir par souci de « finir le plat », (au contraire c’est un plaisir, et une économie certaine, de cuisiner les restes !), manger léger le soir et pas trop tardivement (Jeanne Calment, qui a vécu jusqu'à 120 ans mangeait très peu le soir ...).

 

       Et donc, manger mieux, j'ai écrit pour ça un article très complet : Quels aliments éviter et par quoi les remplacer ?

Il ne suffit pas de manger "5 fruits et légumes par jour", surtout si ces derniers ont été achetés en grandes surfaces, dans ce cas, vous ingérerez aussi les pesticides, engrais chimiques et je ne parle même pas des OGM. De plus, en achetant ces fruits irradiés (pour mieux les conserver) vous validez en quelque sorte ces pratiques et encouragez ainsi revendeurs et producteurs à produire toujours plus de mauvais produits. Bien choisir ses aliments est donc important, (vive les biocoop, les marchés, les AMAP !) cuisiner soi même aussi. Mais cuisiner ne doit pas être une corvée, ça peut être un moment d'échange, de partage, faites y participer les gens qui vous entourent, les enfants si vous en avez, invitez vos amis pour leur découvrir les joies d'une cuisine saine ! Et pour ceux qui ont la chance d'habiter près de Fontanay le Comte : Journée Alimentation et cuisine saine.

 

         Détoxifier son corps régulièrement. Par le jeûne, les cures de fruits (bio !), les bains dérivatifs, les cures de jus verts, les cures de charbon actif ou de sève de bouleau, l'argile, les compresses d'huile de ricin, la méthode Gardelle...Pour chasser les toxiques et toxines de son corps et retrouver lègereté, vitalité et énergie. Consulter mon article  La meilleure façon de se détoxifier

 

        Controler sa respiration. Cela peut sembler tout bête, mais prendre quelques instants régulièrement pour ralentir sa respiration apporte beaucoup de bienfaits : meilleure gestion des émotions, donc plus de confiance, permet de faciliter les échanges à l'intérieur du corps, favorise donc l'assimilation et l'élimination, augmente aussi la concentration et la lucidité, chasse le stress et les angoisses, donc renforce le système immunitaire et prolonge ainsi l'espérance de vie !  Tout ça avec un peu d'air ! Il suffit de prendre 1 ou 2 minutes plusieurs fois par jour et faire de grandes respirations, profondes. Ou mieux encore l'exercice dit de cohérence cardiaque Certains apprécieront également un exercice de yoga ou de méditation pour amplifier l'effet, voici une vidéo très bien faite sur les 5 tibétains. Non, il ne s'agit pas de moines shaolins pratiquant le kung-fu, mais de 5 mouvements qui associés à la respiration permettent de trouver une bonne dose d'énergie et de sérénité. Un autre grand classique du yoga, et qui prend à peine 5 minutes le matin, c'est la salutation au soleil.


          Méditer. Clarté de l'esprit, maitrise de soi, structuration du cerveau...on ne présente plus les bien faits de la méditation sur le corps et psychisme tellement ils sont nombreux. On peut démarrer par cet exercice : s'asseoir comfortablement et s'assurer de ne pas être dérangé pendant au moins 5 à 10 minutes. Se focaliser par exemple sur le point situé à 4 travers de doigts sous le nombril (chakra sacré), et ramener simplement son esprit, sa conscience à ce point à chaque digression ou pensée, sans se juger. On peut imaginer l'air pur qui y rentre et l'air chargé de déchets (métaboliques ou psychiques) qui en sort. On pourra aussi choisir n'importe quel autre chakra.

 

            Se faire masser ou masser. En plus de la détente, les bienfaits sont multiples. Dans nos société occidentales, le toucher est un sens un peu tabou, voir mal vu. Hors, nos cerveaux et nos corps en ont besoin, autant que de respirer ou de manger. Le toucher déclenche des sécrétions d'endorphine et d'ocytocine, hormones du bien être, anti douleur.... pour ceux qui ont la chance d'habiter près de Fontenay Le Comte : massage bien être et réflexologie

 

            Un bain de pied chaud. Permet de se détendre, de décongestionner globalement le corps et surtout le haut du corps (par afflux du sang en bas), d'améliorer la qualité de la peau des pieds. On peut rajouter du gros sel, de l'argile, du bicarbonate de soude...

 

            La CNV ou communication non violente. C'est un mode de communication qui permet à la fois de s'affirmer, et de respecter l'autre. Lui montrer qu'on l'écoute, et que l'on prend en considération ses besoins, sans oublier nos propres besoins. l'expert en la matière se nomme Marshall Rosenberg et je vous conseille ses livres et vidéos. A elle seule,cette technique peut changer une vie.

 

        Affection et compréhension sont des besoins humains vitaux, la meilleure alimentation du monde ne pourra rien pour vous si vous souffrez d'une grave carence affective ou d'imcompréhension. Allez vers les personnes susceptibles de vous les apporter, et surtout offrez en en premier...

 

Avoir un place, un rôle, rendre service, au sein d'une communauté est également fondamental pour l'équilibre mental et l'estime de soi. 

 

          Aérer sa maison 10 minutes tous les jours suffisent, même en hiver. Cela permet de lutter contre l'humidité, contre la prolifération de microbes (notamment l'hiver) et acariens, de renouveler la richesse en oxygène de l'air, d'éliminer certains toxiques si vos produits d'entretien sont chimiques. Ouvrir surtout les fenêtres exposées au soleil pour éviter les pertes de chaleur.

 

        Utiliser son kit oreillette  (ou mains libres). Les études financées par les marques de portable prétendent toutes que téléphoner le portable à l'oreille n'est pas nocif et encore moins cancerigène (même si elles préconisent de ne pas le faire trop longtemps, allez comprendre...) Ca vous surprend ? En revanche certaines études indépendantes n'affirme pas la même chose ... Dans le doute, et parce que ce ne serait pas la première fois que la santé publique passe après le profit, limitez votre temps passé au portable, utilisez dès que vous le pouvez le kit mains libres, et évitez de le garder toujours sur vous ! Dans le même ordre d'idée, coupez le WI-Fi chez vous ! (au moins dès que possible). Des expériences ont été réalisées sur des plantes, identiques, certaines dans une pièce sans wi-fi, d'autres avec wi-fi... Je vous laisse imaginer le résultat.

 

         Appliquer une serviette chaude  C'est une technique assez efficace en cas de douleurs abdominales (colites, ballonements...) ou de crise de foie. Trempez une serviette dans de l'eau entre 40 et 45 degrés environ, la plier en deux et la poser sur l'abdomen ou sur le foie. Poser une bouillote par dessus pour conserver la chaleur, laisser agir une vingtaine de minutes. A défaut de bouillote, retremper la serviette toutes les 5 muinutes dans de l'eau à 40/45 degrés.

 

         L'influence du mental sur la santé étant colossale, entretenir des pensées positives, contructives peut faire beaucoup de bien : pour çà plusieurs écoles : le cinéma mental ou les petites phrases chères à Rika Zaraï, ou lisez le livre "le secret" (un film existe également).


      Vous trouverez d'autres outils simples à utiliser au quotidien ici : Outils au quotidien

 

Et enfin, pêle mêle : chanter, jouer, rire, apprendre, être en contact avec des animaux, faire son potager, être en contact avec la nature....


 

      Partager ces nouvelles connaissances. La dessus aucune étude sérieuse ne prouve un quelconque effet positif sur la santé    Mais, d'une je pense que ces infos devraient être sues par tous, et de deux les partager renforce le lien social, donc l'estime de soi, donc le mental, donc la santé !

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 10:54

             En voulant écrire cet article, je suis tombé sur celui-ci sur le blog de Yoananda  , et comme il est très bien fait et très bien écrit, je vous le retranscris quasiment tel quel :

 

 

faux-semblants.jpg

 

 

"Parfois dans les discussion de café sur la médecine “on” nous dit “grâce à la médecine moderne l’espérance de vie à beaucoup augmentée”. De 1900 à 2000, l’espérance de vie en France est passée de 48 à 79 ans soit une hausse de 65% en un siècle. En gros les raisons invoquées par les gens sont lhygiène (se laver les mains par exemple) et les médicaments. C’est un peu vrai, mais c’est surtout faux.Et c’est sur la base de cette ignorance que certains se font (beaucoup, énormément) d’argent !

 

Le plus gros dans les progrès de l’espérance de vie sont fait (dans l’ordre) par : les progrès dans le métier de sage femme (en gros on ne meurt plus dans les premier jours de notre vie, ce qui faisait beaucoup chuter la moyenne – mais ceux qui vivaient, vivaient vieux), la poubelle et les égouts (qui évitent nombre de maladies et d’épidémies). Donc c’est essentiellement sanitaire. Ensuite, c’est … la retraite qui nous a fait gagner 7 ans d’espérance de vie. Viennent ensuite les antibiotiques, les vaccins, l’alimentation, le confort. Pour les médicaments, c’est beaucoup moins facile à déterminer. En plus, les gens ont tendance a croire que ce sont les médicaments qui les guérissent, alors que peut-être ils se sont guéris tout seul.

 

Mais surtout, ce qu’il faut bien comprendre c’est ceci : si l’espérance de vie progresse encore un peu (ce qui n’est pas gagné), l’espérance de vie en bonne santé à entamé une diminution (c’est à dire sans rien d’incapacitant, donc un cancer est considéré comme “bonne santé”, ou dit autrement : tant qu’on peut travailler) ! Et en plus … En France par exemple, cette espérance de vie (en bonne santé) n’est que de 63 ans. Ce qui finalement ne doit pas être très différent d’il y a un siècle, car on serait mort simplement parce qu’on n’avait pas les moyens “financiers” de s’occuper (nourrir) des invalides.

 

Donc le fait que grâce aux médicaments on vit plus longtemps est faux. C’est du marketing. Je le redis : c’est du marketing. Ne gobez pas tout ce que le VRP (même s’il à bac +10 et à juré le serment d’Hippocrate) vous raconte. Il n’est même pas certain que l’espérance de vie en bonne santé soit meilleure qu’il y a un siècle ! (Et si c’est le cas, c’est du a la chute de la mortalité infantile, aux poubelles, égouts et retraites et pas aux médicaments). Il n’y a donc aucune raison d’en surconsommer.


Et je ne parle pas des effets “ricochets” du genre : a force de prendre des antibiotiques ont favorise l’émergence de super microbes. Sans compter qu’a force de remplacer notre système immunitaire par de la chimie externe notre corps s’affaiblit et demande plus …de médicaments et réagit moins bien aux agressions (en gros on est malade plus souvent, ou malade chronique).

 

Bref, pour faire simple, nous avons atteint un pic santé, depuis plusieurs années déjà. La médecine moderne remplis de moins en moins bien son rôle. Elle s’apparente de plus en plus à un système de contrôle dans la matrice. Notre santé se dégrade."

 

Quelles sont donc les solutions ?

 

 

              A la fin de son article, Yoananda site par exemple l'osthéopathie, "qui considère que le corps se guérit tout seul (la plupart du temps), sauf s’il est entravé. Son rôle étant donc de favoriser les mécanismes naturels du corps en enlevant les blocages."  L'osthéopathie est aujourd'hui remboursé par certaines mutuelles. 

 

Une autre solution consiste à se nourrir sainement, voir Quels aliments éviter et par quoi les remplacer ?

 

On peut également détoxifier son organisme grâce à certaines pratiques comme par exemple le jeûne (article à venir)

 

Il y a aussi plein de petites choses que l'on peut faire quotidiennement ou en tout cas régulièrement et qui ne coûtent rien : Conseils santé qui ne coûtent rien

 

Etre et rester en bonne santé est donc à votre portée !

 

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:52

 

 

bio.jpg

 

 

             Comme je le disais sur la page  Prendre sa santé en main , l'industrie argo-alimentaire ne recherche que son propre profit, et nous propose donc, à force de tirer les coùts de production vers le bas et au détriment de notre santé, des produits malsains voir toxiques à la longue. Il est donc plus que jamais important de faire attention à la qualité des aliments que nous ingérons.

 

        C'est pourquoi j'ai fait le tableau suivant, afin que vous ayez un maximum de cartes en main pour pouvoir faire vos courses et préparer vos repas.


         Pour ceux qui ont la chance d'habiter près de Fontenay le Comte, j'organise régulièrement des journées "Alimentation et cusine saine" , ainsi que des séances individuelles de coaching

 

        Je rappelle également que chacun est différent, qu'il n'y a pas de régime idéal, je dresse ici les grandes lignes des dangers de l'industrie agro alimentaire mais à vous de tester et d'écouter votre corps, sachant également qu'une forte attirance vers tel ou tel aliment n'est pas forcément signe qu'il est bon pour vous, surtout s'il est sucré ! Une étude scientifique récente montre que l'addiction au sucre est plus forte que celle à la drogue.

 

 

         Cela peut paraitre un peu compliqué, même si au final pas tant que ça, alors je vais juste résumer un peu, pour faire ressortir ce qu'il faut au moins en retenir :

 

-limiter fortement voir supprimer les viandes, surtout rouge

-limiter fortement voir supprimer le lait et produits laitiers

-supprimer les plats préparés industriellement

-supprimer les produits raffinés  (sucre blanc, sel blanc, farine blanche,  ...)et tout ce qui est fait avec (gateaux industriels ...) et faire ainsi attention à la charge glycémique des aliments, surtout si il y a des cas de diabète dans votre famille.

 

Voir aussi : Les 4 poisons blancs à éviter pour rester en bonne santé

 

Voyons maintenant pourquoi et par quoi remplacer tout ça :

 

 

Supprimer ou limiter fortement :

Remplacer par

 

Lait et produits laitiers


(Le lait de vache est l'aliment idéal...pour le veau ! nous n'en buvions pas ou peu avant 1954, date à laquelle l'industrie a mené une campagne gigantesque de promotion pour écouler ses surplus ! De plus, dès l'âge de 4 ans, nous produisons de moins en moins l'enzyme capable de le digérer et plus du tout à l'age adulte. De plus, les besoin en calcium ne sont pas aussi élevés qu'on le croit, et le calcium animal est très mal assimilé, de plus, provoque arthrose, favorise certains cancers, encrasse le corps et articulations, fatigue le foie… sans parler du traitement infligé à ces pauvres vaches et à leurs veaux !) 

Il y en a des choses à dire sur le lait alors :

Les produits laitiers

 le must, le livre de Thierry Soucard

Lait, mensonges et propagande

cette page en parle très bien aussi

atelier santé : le lait

 


 

 

  Lait d’amande, (en brique, ça coûte cher, en poudre aussi (spéciale pas celle du rayon dessert !) mais c'est plus pratique et ça permet d'en avoir toujours chez soi) lait de riz,( gout neutre, prix intéressant) lait d'avoine ... fromage de chèvre ou brebis, préferer le cru dans tous les cas pas plus d'un produit laitier/jour ! et moins si possible !


Pour le calcium : graines de sésame, fromages avec modération, amandes, noisette, légumes verts, choux (chinois), figues sèche, cacao, épinards... Le calcium végétal est mieux assimilable et peut suffire à couvrir les besoins quotidiens. Enfin, pour les plus inquiets, certains lait végétaux sont enrichis en calcium.

plus d'alternatives ici : link


Rappel : les besoin journaliers en calcium ne sont pas si élevé, et ils baissent encore plus si l'on mange moins acide (donc moins de viande rouge, céréales raffinées, sucre et sel) car c'est la le système de défense de notre corps contre l'acidité : il va chercher des minéraux, notamment le calcium et le phosphate (donc dans les os) pour rétablir l'équilibre.


 

Pain blanc

(baguette, pain de deux, boule ..., viennoiseries, biscottes, pain de mie...)

 

Pourquoi ? voir ci dessous


 

 

Pains à base de céréales complètes (sarrasin, épeautre, petit épeatre ... éviter le blé (gluten), pain Essenien, galettes de sarrasin, Chapati (pain indien)

 

Toutes les céréales raffinées


et donc les aliments produits avec :

 farines blanches, pain blanc, pâtes, riz, pâtes à pizza, semoules, patisseries, biscuits industriels ...

 

Les céréales raffinées sont dépouillées de leur minéraux, vitamines et fibres. Tout comme la pomme de terre, elles ont un index glycémique élevé (le sucre se diffuse très vite dans le sang, faisant monter le taux d'insuline et donc travailler intensement le pancréas, pouvant à la longue provoquer un diabète, et en général la faim revient vite, Tableau des index glycémiques par aliment). Certaines céréales, complètes ou raffinées, sont également pleines de gluten, surtout le blé, , (protéine tirant son nom de "glue", très présente dans le blé, (on en trouve aussi dans d'autres cérales mais en plus faible proportion et de nature différente),  et qui colle aux intestins en formant de petites boules noires et qui peu à peu en réduisent la surface d'échange et donc les capacités d'assimilation et d'élimination, pour en savoir plus sur le gluten)

 


 

 

 

Pour un index glycémique plus faible (l'énergie se diffuse lentement et donc longtemps dans l'organisme, évitant ainsi faim et grignotage) et un aliment plus riche, et sans gluten  préferer des produits à base de farine de petit épeautre, de châtaigne,  de sarrasin, ou des céréales comme le millet (pour remplacer la semoule de blé) ou le quinoa (plein de protéines) 

 

Le pain Essenien, à base de graines germées, à un index glycémique faible.

 

Le maïs et le riz ne contiennent pas  de gluten, mais leur index glycémique est élévé, préférer le riz complet ou semui complet basmati.

 

On peut aussi consommer ces mêmes produits (pâtes, semoules ..) en version complètes ou semi complète (plus faciles à digérer)  comme le riz basmati semi complet par exemple, (on en trouve au rayon vrac de toutes les biocoops) mois acidifiant, à index glycémique plus faible, plus nourrissant.

Enfin, manger des fibres avec les céréales ou autres permet de faire baisser l'index glycémique (ou vitesse d'absorption).

 


 

Alcool, café, thés, sirops, eau du robinet, limonades, coca et compagnie


 

Eau de source ou filtrée, jus de fruits, thés vert, maté, infusions , vin rouge (avec modération)

 

Sucre blanc

 

Comme tout ce qui est raffiné, ce sucre là n'a plus aucun minérau ni vitamines, du glucose pur ! Il acidifie l'organisme (on l'a vu plus haut, les minéraux luttent contre l'acidité et dans ce sucre là il n'y en a pas) et contribue ainsi au développement des bactéries et microbes, provoque le stockage sous forme de triglycérides au niveau abdominal ... (y a pas que sur les dents qu'il fait des ravages !)


 

 

Sirop d’agave, d’érable, sucre complet ou rapadura (a la particularité d'avoir un bon goût, un pouvoir sucrant plus fort, donc on en met moins, et en plus il ne donne pas de caries, car il n'acidifie pas l'organisme ! ), sucre blond ( moins riche que le sucre complet, intermédiaire, à ne pas confondre avec la cassonade ou du sucre roux qui ne sont ni plus ni moins que du sucre blanc caramélisé), mélasse, miel


 

Charcuteries

 

Les graisses et protéines animales sont néfaste pour l'organisme, et en plus l'acidifie.

Un organisme acidifié est plus fragile car les microbes et bactéries s'y développe plus facilement, et le corps est obligé de puiser dans ses réserves de minéraux pour compenser. De plus des recherches scientifiques ont prouvé que la consommation de protéines animales, chez l'homme, diminue  sérieusement l'espérance de vie et ammène toutes les maladies dites de "civilisation". Certaines charcuteries contiennent en plus des nitrates.



 

 

Pâtés végétaux,  houmous,, tarama, Tartinades pour toasts apéritifs 

 

Les aliments qui permettent de rétablir l'équilibre acide/base sont avant tout les légumes verts ou colorés, la pomme de terre (cette dernière avec parcimonie car son index glycémique est presque aussi élevé que le sucre blanc !), banane, chataigne, fruits secs (sauf abricot), amande, noix du brésil, citron (car il devient basique une fois ingéré, sauf chez les tempéraments neuro-arthritiques)...

 

Viandes

 

Surtout viandes rouges, Pour la même raison que les charcuteries ci-dessus, sans parler de la catastrophe écologique que la production massive de viande produit (10 kg de céréales produisent 1 kg de viande, en se passant totalement de viande, on nourrirait donc 10 fois plus de monde, c'est bien plus qu'il n'en faut pour éradiquer la famine, on devrait pouvoir trouver un juste milieu...Comment nourrir tout le monde)



 

 

 

A la limite : viandes blanches,

sinon poissons (préferer les poissons gras et petits genres sardines, maquereaux car les océans commencent à être sérieusement pollués et ces poissons là s'en tirent mieux, de plus c'est une source d'oméga 3, anti-inflammatoires. Je ne parle pas des poissons d'élevage pleins d'antibiotiques et nourris on ne sait comment, les farines animales étant à nouveau autorisées), œufs aliment protéinique parfait, à choisir bio bien entendu) fromages, tofu, baies de goji, légumineuses, houmous, oléagineux (25g de protéines pour 100g, plus que dans un steak !)...

Penser à varier les apports !


 

Huiles raffinées

 

Le raffinage tue !


 

Huiles première pression à froid (olive, colza, sésame,noix …)

Eviter le tournesol trop riche en oméga 6. Aujourd'hui l'alimentation moderne tend au désquilibre oméga 6/ oméga 3.  les oméga 6 sont pro inflammatoires, les oméga 3 anti inflammatoires. Préférer le colza (oméga 3) et l'olive (oméga 9). ou l'huile de lin (oméga 3 ++)

Désormais pour l'huile d'olive la mention "vierge extra" équivaut à 1ere pression à froid, ne me demandez pas pourquoi !

Surtout ne pas se passer des huiles ! Contrairement aux graisses animales, celles ci sont bonnes et notre corps en a besoin ! Et bien sur les choisir bios ! 

Ne pas les faire chauffer. (ou en petite quantité, et choisir l'huile d'olive)


 

Bouillon de viande ou viandox


 

Sauce soja, bouillon légumes bio (si vous saviez ce qu'ils mettent dedans...) , miso

 

Chocolat, confiseries


 

Chocolat noir 70%, fruits secs,oléagineux


 

Biscuits apéro

 

Fruits secs, oléagineux (noix, noisettes, noix de pécan, du brésil, pistaches …), Tartinades pour toasts apéritifs, légumes crus (carottes, tomates cerises ...)+sauce végétale (houmous, sauces à la purée d’amande )


 

Plats préparés industriellements

 

Cela englobe tout ce qui peut être fait de manière industrielle, des plats préparés aux pizzas surgelées. Ils peuvent contenir des additifs chimiques, des conservateurs, des dérivés de pétrole, de l'huile de palme. Ils sont beaucoup trop salés et/ou sucrés. N'oubliez pas que ceux qui commercialisent ce genre de produits visent le profit avant tout et préfèrent souvent investir dans la pub que dans la qualité de leurs produits !

 

 

 

 

 

 

 

 

Cuisinez à partir de produits frais !! et bios !

 

Recettes

 

Fruits crus au dessert

 

Les fruits crus ne se digèrent pas à la même vitesse que la plupart des autres aliments, en manger à la fin d'un repas en entraine la fermentation (donc production d'acides et de gaz, sources de reflux gastro oesophagien) car pas assez vite assimilés.


 

Bananes ou compotes à la limite, en règle général les fruits crus sont recommandés à distance des repas, excellents en collation.

Ils peuvent également constituer un excellent petit déjeuner comme avec Le "Miamofruit"


 

Sel raffiné

 

  Vous le savez maintenant, dès que c'est raffiné ... Qui plus est le sel fait parti des aliments qui acidifie le plus l'organisme (voir plus haut)


 

 

  Gomasio (mélange de graines de sésame et de sel complet marin se trouve dans tous les magasins bio), sel complet de mer, sinon préferez les épices, c'est tellement meilleur et cela apporte pas mal d'antioxydants (curcuma, canelle ...) et pleins de bonnes choses !


 

 

On pourrait rajouter à ceci quelques aliments bienfaiteurs  que l'on peut consommer très souvent, voir quotidiennement

 

- Persil (riche en calcium, vitamine C, fer ...Le persil est considéré par de nombreux professionnels de la santé comme un des principaux aliments-médicaments... à tel point que beaucoup estiment qu’on devrait pratiquement en saupoudrer tous les plats.) ainsi que toutes les herbes aromatiques, abusez en !


-Citron (antioxydant, basifiant)

 

-Curcuma (antioxydant, consommé tous les jours il aiderait à prévenir alzheimer,et certains cancers, facilite la digestion, protège le foie,  pour que le corps puisse l'assimiler, il faut le mélanger avec de l'huile et un tout petit peu de poivre)La science prouve son efficacité anti-cancer

 

-Huile d’olive et de colza, (source d'omega 3, 6 et 9)

 

-Amandes (et autres oléagineux : basifiant, protéines, minéraux)

 

-Graines de courges (prévient le cancer de la prostate, 10/jour, oméga 3),

 

-Graines germées (très riches en oligo élement, vitamines ... alfalfa )

 

-Baies de Goji (contiennent tous les acides aminés, qui permettent au corps de fabriquer ses protéines, très riche en nutriments)

 

-Gelée royale (ce que mange la reine des abeilles, pleins de nutriments, permet de renfocer ses défenses immunitaires) Le pollen et le miel sont très riches aussi.

 

-Et bien sur les fruits et légumes bio, crus, ou cuits doucement (vapeur douce par exemple) car au delà de 70°, la plupart des nutriments sont détruits. Pour savoir quels sont les fruits et légumes de saison (donc les plus nutritifs et les moins chers) : Calendrier des fruits et légumes

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous conseille cet excellent site, plein de vidéos très bien faites, très claires et instructives : Naturacoach 

 

           Maintenant, pour appliquer tout cela, il va vous falloir cuisiner, exit les plats tout préparés ou faits industriellement ! La page Recettes va vous y aider.

 

          Bien sur, quelques écarts ne sont pas non plus dramatiques, d'autant qu'on ne mange pas toujours chez soi. Respecter ces consignes 80% du temps serait une bonne moyenne pour qui veut vivre en bonne santé.

 


fruits légumes

Repost 0
Published by socochamba - dans Soco santé
commenter cet article

Partage/contact

  • : Socochamba
  •  Socochamba
  • : Ce blog se veut une mine d'informations diverses et de solutions concrètes pour lutter à son niveau contre la désinformation, la mal-bouffe, la sur-consomation, la dictature de l'argent... Parce qu'il ne faut pas trop attendre de ceux d'en haut, prenons nous mêmes les choses en main, et montrons leur quelle société nous voulons. Sortons de la matrice !
  • Contact

Bienvenue

« Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade » (Jiddu Krishnamurti)

 

 

carte++

Recherche

Socochamba sur Facebook

Vous en voulez plus ? Retrouvez  Socochamba sur Facebook  pour encore un peu plus d'infos, de liens, de solutions concrètes !

Thèmes